Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 

Le distributeur proprement dit est composé d'une borne de paiement et d'armoires réfrigérées, divisées en casiers à ouverture individuelle. Après avoir introduit sa carte bancaire dans la borne de paiement, le client est invité à faire son choix parmi les différentes propositions qu'il peut y lire, enfin après validation, le casier correspondant à son choix s'ouvre et libère le produit choisi.

Si ce mode de vente est désormais classique pour les tickets de train, la viennoiserie ou les plateaux-repas, son application aux huîtres n'apparaissait pas de prime abord évidente. Ce n'est pas tant l'aspect technique du projet qui a posé problème -il s'est vite avéré possible, en effet, nonobstant quelques contraintes dans la taille des bourriches, d'utiliser un modèle d'armoires déjà fabriquées en série, pour la distribution de plateaux-repas en l'occurrence – que son aspect marketing: l'image de marque de l'huître Gillardeau n'allait-elle pas pâtir de la trivialité d'un tel mode de distribution? Il semblerait au contraire. après deux mois de service, que ce soit l'image de marque de la spéciale Gillardeau qui rejaillisse positivement sur le distributeur. Ainsi l'objectif premier de conforter et d'accroître la clientèle par ce service supplémentaire est-il plus que rempli: il arrive ainsi que des clients aillent se servir directement au distributeur, alors même que la boutique est ouverte.

Pratiquement ce système assure une fraîcheur optimale aux huîtres vendues. Chaque matin des bourriches fraîches remplacent les invendus éventuels de la veille, lesquels sont ensuite écoulés dans la journée à la boutique. La proximité des établissements où sont emballées les huîtres permet de faire coller l'offre au plus près de la demande, ainsi le distributeur n'est il chargé chaque matin qu'à hauteur du potentiel de vente de la journée; les casiers inutilisés sont alors garnis par des assortiments de produits moins périssables comme en propose également la boutique (soupes de poisson, sel et beurre aux algues...).

Spéciales Gillardeau: la boutique

Les spéciales Gillardeau
en distributeur automatique

Thierry Mesnard devant son distributeur de spéciales Gillardeau
Thierry Mesnard et son distributeur de spéciales Gillardeau

Depuis toujours les clients particuliers étaient habitués à se fournir en spéciales Gillardeau directement aux établissement de Bourcefranc, mais cette habitude n'allait pas sans créer quelques problèmes d'accueil, voire de sécurité pendant les périodes d'affluence comme Noël. Aussi le projet porté par Mr Mesnard, qui en fit l'objet de son entreprise, fut-il bien accueilli par la direction: une boutique dédiée à la vente des huîtres Gillardeau voyait ainsi le jour, à quelques centaines de mètres des établissements, en un emplacement plus stratégique, car situé en bord de route, peu avant le pont en direction de l'ile d'Oléron, dans un petit établissement dévolu déjà à la vente d'huitres au détail.

Ouverte en août 2009, la boutique a rencontré un rapide succès, que le période des fêtes de Noël allait confirmer au delà des prévisions. A ce jour, la clientèle fréquentant la nouvelle boutique a plus que triplé par rapport aux habitués des établissements, et ce nombre ne cesse de croître. Dans cette dynamique de croissance, l'idée d'offrir un service en plus à cette clientèle s'est imposée à Mr Mesnard, sous la forme originale du distributeur automatique auquel on peut dorénavant recourir jour et nuit pour satisfaire une fringale de spéciales Gillardeau.

le 8 mars 2010



Mentions légales