Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 





Un avenir incertain

Mais ce modèle gagnant-gagnant a bien failli voler en éclat en 2005 à l'échéance de la concession initiale; les ASF en assortissant la prorogation au rachat, par l'association, du bâtiment qu'elle-même y avait construit (75.000 €), au paiement d'une redevance de participation à la réfection des parkings opérée l'année précédente (210.000 €), et à l'augmentation de la commission reversée par le magasin à 5% (au lieu de 3), basée non plus sur la marge, mais sur le chiffre d'affaires. Et cette prorogation est limitée à 7 ans!

L'étalement sur ces 7 années de la facture des ASF porte à 10% du chiffre d'affaires le montant que le magasin doit finalement acquitter pour la seule location de son emplacement.

Aussi l'avenir parait-il bien incertain: à l'échéance de 2012, l'emplacement sera remis sur le marché et accordé au meilleur enchérisseur, ce que les chiffres réalisés par le magasin, comparés à ceux qu' une « sandwicherie-épicerie-bazar » pourrait y générer, ne lui permettront sans doute pas d'être. De plus, en 2005, l'information relative à la disponibilité du site était restée assez confidentielle; ça ne sera probablement pas le cas en 2012.

Mais rendez-vous est pris; il se trouvera peut-être des recours, au niveau politique, ou au niveau juridique, pour maintenir ce magasin, leader incontesté dans sa catégorie, celle de la qualité tant au service de ses clients que dans ses relations avec ses fournisseurs.


La Maison des produits régionaux:


Le Poitou-Charentes sur l'A10


Les spécialités du Poitou-Charentes en vente sur l'A10

25 ans d'implantation sur l'aire autoroutière

La maison des produits du Poitou-Charentes, qui s'est implantée sur l'aire autoroutière du même nom, anciennement aire des Ruralies, l'a fait dès l'aménagement de cette dernière, en 1983. A l'initiative du président de la chambre d'agriculture de l'époque, une association de type Loi 1901 était créée par les chambres consulaires du département des deux-Sèvres, dans le but de promouvoir le meilleur des productions gastronomiques de la région Poitou-Charentes. L'association signait alors avec les ASF une concession, l'autorisant à exploiter le site pendant 22 ans en contrepartie d'une commission égale à 3% de la marge bénéficiaire réalisée par la vente des produits, et dans la foulée, organisait les premières dégustations de sélection des produits à référencer.

Le cahier des charges de l'association prévoit en effet que l'ancrage au terroir d'un produit ne suffit pas à assurer son référencement, mais qu'il doit aussi être validé par des épreuves de dégustation, comme il en est organisé une ou deux fois l'an, tant pour tester les nouveaux candidats, que pour contrôler le suivi qualitatif de produits déjà référencés. Cette stratégie aura payé; aujourd'hui le magasin est unanimement reconnu pour la qualité des produits qu'il propose.

Les fournisseurs sélectionnés doivent s'acquitter de frais de référencement proportionnels au nombre de produits présents en magasin, plafonnés à 5% du chiffre d'affaire annuel réalisé avec le magasin. En contrepartie, le magasin achète les produits tout en laissant aux producteurs la liberté de fixer leurs prix. Les délais de paiement sont de deux mois en moyenne.

Au fil des années, les visiteurs se sont faits plus nombreux, les fournisseurs se sont diversifiés, et le magasin s'est agrandi. Il propose aujourd'hui quelques 1700 références à 300 000 visiteurs annuels, dont 60.000 clients, sur 400 m² de surface de vente. Le chiffre d'affaires moyen dégagé sur les dernières années s'établit à 1 300 000 €. 150 producteurs sont référencés, et ce nombre croît chaque année.

le 20 octobre 2008



Mentions légales