Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 

L'entreprise en bref:

Patricia Robert exploite la marque Druette Gastronomie

Nom, adresse: SARL L.C.M. Fief de la Pointe 17290 LANDRAIS
Gérante: Patricia Robert (photo ci-contre)
Marques exploitées: Druette Gastronomie, Les Conserves du marais
Effectifs: 4 salariés permanents
C.A. 2008: 409.000 €.

Le soutien de l'ARIA

Pour la Conserverie du marais, les ruchers du Gué comme pour les autres entreprises de la région Poitou-Charentes qui ont participé au SIAL sous son égide, l'ARIA a pu négocier avec l'organisation du salon le meilleur emplacement possible relativement à la topographie des lieux, et surtout, pour les moins enclins à investir les quelques 6300 € minimum nécessaires pour occuper un module indivisible de 9 m², a mis en place un stand collectif, leur y allouant une surface au prorata de leur participation financière.

Le fait qu'une entreprise bénéficie d'un tel soutien ne l'empêche pas par ailleurs de prétendre à des subventions allouées par divers organismes dont les adresses sont communiquées, avec les conditions d'éligibilité à ces subventions, sur les sites internet des régions et/ou des chambres de commerce. Dans le cas de la Conserverie de Landrais, c'est « La Convention régionale de développement de l'emploi par l'export » qui a contribué au projet à hauteur de 2550 €.


Druette Gastronomie au SIAL

Druette Gastronomie au SIAL

La petite conserverie de Landrais vient d'offrir à sa marque « Druette gastronomie », (du nom du créateur de l'entreprise reprise en juillet 2003 par son actuelle gérante, Patricia Robert) une vitrine au SIAL. Or au SIAL, les emplacements sont chers. Toute entreprise peut certes y nouer des contacts prometteurs, mais encore faut-il, pour en tirer le meilleur parti par la suite, disposer de la structure appropriée. Le SIAL est un salon international, ses visiteurs viennent du monde entier (en augmentation de 10% par rapport à 2006, les visiteurs étrangers auront représentés en 2008 58% des 147860 visiteurs du salon). L'export entraine, en plus d'un certain « resserrement » des tarifs, des contraintes spécifiques d'autant plus lourdes que l'on sortira d'Europe: des procédés normalisés, des formalités douanières... . Pourtant les petites entreprises présentes au SIAL sont nombreuses -une centaine pour le seul Sud-Ouest, leur présence y étant quelque peu facilitée par le soutien d'associations régionales comme l'ARIA pour le Poitou-Charentes, l'AAPRA pour l'Aquitaine....

Les raisons pour lesquelles la dynamique gérante de la Conserverie a échangé quelques jours de sa campagne charentaise pour l'ambiance affairée de Villepinte étaient claires:

  • Développer l'export (précisément!)
  • Asseoir la notoriété de l'entreprise auprès de ses clients et prospects
  • Promouvoir un produit innovant

Avec un regret pour ce dernier objectif: ne pas être prête à temps (les produits doivent être présentés en Mai) pour concourir au prix spécial de l'Innovation, lequel a été attribué, petite consolation, à une autre entreprise charentaise également adhérente à l'ARIA Poitou-Charentes, Les ruchers du Gué, pour son « coulimiel »

Il faudra à Madame Robert plus de recul que le mois écoulé pour s'assurer que ces objectifs auront bien été atteints: une participation au SIAL relève du moyen, voire long terme!

le 25 novembre 2008



Mentions légales