Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 

Le Club des Petits Producteurs Exportateurs

La charte du club, ses adhérents.

Dire que le Club des Petits Producteurs Exportateurs, association loi 1901, a accompli les multiples démarches nécessaires à la réalisation de ce projet n'est qu'une expression; ce sont en fait les différents adhérents eux-même qui ont pris chacun de leur temps, pour régler un à un tous les problèmes selon leur disponibilité et leur domaine de compétences. L'expression mutualisation des énergies trouve là tout son sens: pour n'avoir sollicité aucune subvention, le club n'a d'autres ressources que les cotisations de ses adhérents et n'a pu salarier une personne à qui ces démarches auraient pu être dévolues. Ce mode de fonctionnement peut être jugé contraignant, il présente l'avantage de mesurer très exactement la motivation de chaque participant, qui, face à un projet de cette ampleur, doit être sans faille. En outre la recherche de subventions prend elle même beaucoup de temps, et trop souvent, une part non négligeable des subventions allouées à des associations comparables est « consommée » en constitution de dossiers de demandes de subventions... . Le Club des Petits Producteurs Exportateurs a évité cet écueil, l'engagement collectif y a gagné en force, et la signature de son président en crédit. Le regroupement en association permet aussi de négocier les conditions les plus avantageuses avec les prestataires pressentis: le port, par exemple a ainsi pu être négocié à moins de 1 € le kg en livraison par container à Canton.

Le succès qui a couronné cette expérience ne va certes pas combler le déficit de la balance commerciale, mais il a valeur d'exemple. Il a été obtenu, sans financement public, par de ces petites entreprises représentatives de la multitude qui concourt, pour moitié avec les grands groupes, à la réalisation du chiffre d'affaires global de la filière agroalimentaire

Plus Events Consulting

PlusEvents consulting est une agence de sourcing et mise en relation basée à Canton et créée par une ancienne élève de l'Institut Supérieur de Gestion, une école de commerce de Paris, qui a assuré le relais et l'interprétariat sur place.


Le "Brûlot Aixois" s'invite à Canton

Ce sont, avec « universanté », l'entreprise qui produit et commercialise cette spécialité fromagère aromatisée aux algues de l'île d'Aix, 6 petits producteurss français qui sont allés promouvoir et vendre leurs produits en direct, du 7 au 9 novembre 2008, à quelques uns des 70 à 80.000 passants fréquentant chaque jour Beijing Lu (Rue de Pékin), l'une des trois plus importantes rues piétonnières de Guangzhou (Canton, Chine), sur laquelle ils ont installé leurs étals.

La gastronomie française intéresse visiblement les Chinois de Canton
Un intérêt ininterrompu pour la gastronomie française!

Le prétexte en était le jumelage entre cette artère et les Champs Elysées, mais en réalité le projet avait été conçu bien avant, très exactement quatre ans plus tôt. On y retrouve Jean-François Minet, le créateur du brûlot Aixois, et gérant d' « universanté », qui relate à des collègues chefs d'entreprise le bon souvenir qu'il a conservé des rapports que sa carrière passée dans l'agroalimentaire lui a fait entretenir avec des partenaires Chinois, et discute avec eux des perspectives offertes par ce marché.

Le regroupement en une association, le « Club des Petits Producteurs Exportateurs », des différents participants à ces discussions, allait marquer la première étape concrète vers la réalisation de cette manifestation. Aller vendre en direct fromage et vin rouge aux Cantonnais de Beijing Lu est effet plus compliqué que sous une halle de centre ville en France et nécessite une préparation qu'un petit producteur isolé ne pourrait assurer. Cette première opération, conduite avec succès par le club, si elle a permis à la plupart des participants de couvrir leurs frais et à chacun d'eux d'engranger d'excellents souvenirs, pour autant, était surtout voulue comme prélude à un programme plus ambitieux comportant son renouvellement annuel (rendez-vous est déjà pris pour l'année prochaine), son exportation à d'autres métropoles: Séoul (en cours), Osaka .... et la mise un place d'un réseau de distribution (par le biais de magasins d'état ou en association avec un partenaire chinois)

Accessoirement, la vente directe au consommateur par le producteur permet à ce dernier d'affiner son produit grâce aux remarques ou critiques qui lui sont faites; c'est un banc d'essai. Ce banc d'essai est d'autant plus utile, voire nécessaire, que le marché visé est nouveau; ainsi les viticulteurs présents ont pu constater que les apéritifs et Cognacs présentés dans les mêmes bouteilles que le vin plongeaient leurs interlocuteurs chinois dans une certaine perplexité : à chaque usage son emballage!

le 8 décembre 2008



Mentions légales