Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 

En bref:

La dénomination sociale, le nom commercial et l'enseigne sont des signes d'identification d'une entreprise qui ne peuvent faire l'objet d'un dépôt à l'INPI. Leur protection nait du premier usage et s'éteint à la cessation d'activité. En revanche la marque, qui est le signe distinctif d'un produit ou service, peut être protégée par dépôt à l'INPI, au coût minimum de 225 € pour une période de 10 ans, indéfiniment renouvelable.
L'INPI
Enregistrer une marque

dossiers >> tendances de l alimentation >> tendances 2009 de l alimentation

Les tendances de l'alimentation

La prévision est un art difficile, mais les tendances qui ressortent des différentes études consacrées à l'alimentation en 2008 permettent de s'y essayer sans trop de risques: en 2009, nature, bien-être et thé vert seront à l'honneur!

Baromètre des perceptions alimentaires et de la politique alimentaire:

Connaitre la manière dont les consommateurs perçoivent leur alimentation pour mieux adapter l'offre, c'est tout l'enjeu d'une enquête comme celle réalisée à la demande du ministère de l'Agriculture et de la pêche, par le Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie (CREDOC). Cette enquête, réalisée en face à face auprès de plus de 1000 personnes, pour la 3ème année consécutive, après un premier constat d'une baisse des dépenses alimentaires due à la conjoncture économique, permet de dégager des tendances de fond.

  • Achats accrus en hard discount
  • Baisses en super et hypermarchés
  • Achats en légère hausse sur les marchés et dans les commerces de proximité; l'image des agriculteurs et des petits commerçants est à la hausse.
  • Les labels de qualité (SIQO, commerce équitable) sont moins incitateurs d'achat, et ce d'autant moins que l'écart de prix avec des produits équivalents sans label s'accroit.
  • L'apprentissage de la cuisine se révèle comme une valeur en hausse, particulièrement dans les classes sociales plus aisées
  • Le risque alimentaire qui inquiète le plus est la crainte des pesticides.
Synthèse du baromètre sur l’alimentation 2008

L'Observatoire des tendances et innovations:

L'Observatoire des tendances et innovations du dernier SIAL a permis de dégager des tendances qui viennent compléter ce « baromètre »:

  • La nourriture santé passe avant la nourriture plaisir, et cette tendance est de plus en plus marquée: la prévision d'augmentation du marché européen des aliments fonctionnels est de 4,7 % d’ici 2012. Les ingrédients vedettes du marché : le thé vert, les antioxydants, les pro-biotiques et les fibres.
  • Terroir et transparence sur les ingrédients et les origines du produit séduisent encore davantage.

L'étude consommateur de BENEO-Orafti:

Autant la preuve scientifique est essentielle pour légitimer les allégations « santé » des aliments, autant la connaissance des motivations profondes des consommateurs dans le choix de leur alimentation peut aider à la conception de produits convaincants.

L'étude consommateur que BENEO-Orafti, groupe producteur d'une gamme d'ingrédients naturels extraits de racine de chicorée, a mené dans quelques 14 pays a confirmé l'impact positif que l'argument "bénéfices santé" pouvait avoir sur les marques. Elle a a montré que les consommateurs recherchent d'abord les produits susceptibles de leur procurer une sensation de bien-être, qu'ils rattachent celle-ci au bon fonctionnement du système digestif, que les ingrédients aidant l'organisme à produire ses propres bactéries bénéfiques sont considérés comme les meilleurs, et plus encore s'ils sont d'origine naturelle. L'étude a par ailleurs mis en évidence le fossé existant entre le niveau d'intérêt pour les ingrédients et leurs effets sur la santé: vitamine C, calcium, et probiotiques sont des ingrédients bien connus des consommateurs, mais non leurs effets sur la santé. Il reste là un gisement de valeur ajoutée pour les fabricants de produits alimentaires à associer aux ingrédients leurs effets sur la santé des consommateurs. L'objectif de cette étude était certes de montrer aux fabricants -les clients BENEO-Orafti, comment intégrer leurs ingrédients dans les produits et communiquer à ce sujet, tout un chacun peut néanmoins tirer parti de ses conclusions.

« Naturel » aura été en 2008 l'allégation la plus revendiquée:

Selon l'analyste et conseil en marché Mintel, ce sont quelques 23% des produits lancés en 2008 ( avec un record à 36% pour le Royaume Uni) qui auront revendiqué une allégation comme « naturel », « sans additif ni conservateur », « biologique » et « entier »; « entier » et « pur » devenant les nouveaux idéaux d'une alimentation saine. A l'inverse, les références à un « plus », en vitamines ou minéraux, ne figurent plus que sur 5% des produits, contre 25% l'année précédente! Cela peut s'expliquer par une évolution de la réglementation et les débats en cours sur les seuils admissibles, qui dissuadent les fabricants d'investir sur ce créneau. Les références à un « moins », en matières grasses ou en calories, sont stables à 18% des produits lancés. La « praticité » et le caractère « éthique », qui sont des allégations dont on parle pourtant, ne sont plus revendiquées que par, respectivement, 12 et 5% des nouveaux produits.

le 11 février 2009


Mentions légales

Recherche interne:


articles liés:

Le concept bagel-shopTendances 2011 de l'alimentationA table avec l'homme des cavernes

Dernier sujet
du forum

TPE Languedoc créée récemment, fabrication et vente de production agro-alimentaire VEGAN. Petite clientèle très fidélisée et capacité de développement important. Bons réf...

Recherche repreneur ou associ� actif
Dossiers:

Calcul des valeurs nutritionnelles Valeur stérilisatrice, valeur pasteurisatrice Réduire le sel Code emballeur, mode d'emploi Métrologie Additifs Allergènes Les mentions valorisantes La conservation des aliments L'étiquetage des denrées Dates limite Hygiène des produits Microbiologie de l'aliment Tendances de l'alimentation