Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 

En bref:

La dénomination sociale, le nom commercial et l'enseigne sont des signes d'identification d'une entreprise qui ne peuvent faire l'objet d'un dépôt à l'INPI. Leur protection nait du premier usage et s'éteint à la cessation d'activité. En revanche la marque, qui est le signe distinctif d'un produit ou service, peut être protégée par dépôt à l'INPI, au coût minimum de 225 € pour une période de 10 ans, indéfiniment renouvelable.
L'INPI
Enregistrer une marque

dossiers >> microbiologie aliments >> cytometrie en flux

La cytométrie en flux

Les analyses micro biologiques sont classiquement effectuées selon des méthodes consistant à incuber un échantillon du produit à analyser dans un milieu de culture favorisant le développement des microorganismes présents dans ce produit. L'étude et le dénombrement des microorganismes qui s'y sont développés après plusieurs jours d'incubation en fournissent le résultat. Cette méthode n'est pas adaptée pour des produits frais qui doivent être mis rapidement sur le marché en raison d'une durée de vie courte, parfois même inférieure aux délais nécessaires à ce type d'analyse. Plus généralement, la demande des industries agroalimentaires pour des méthodes courtes, fiables et peu couteuses est très forte.

Sur ce constat s'est créée en février 2000, la société MêTiS Biotechnologies, avec le projet de développer de nouvelles applications de la cytométrie en flux, technique analytique et préparative encore récente, et en plein essor.

La cytométrie en flux a pour objectif d'analyser, pour éventuellement les trier, des cellules en suspension. Les cellules sont d'abord incubées en présence de marqueurs spécifiques des molécules choisies, puis la suspension est injectée devant un faisceau laser. Les cellules passent en file indienne devant la source lumineuse, diffractent la lumière et émettent alors une fluorescence, qui varie selon la nature et la quantité de marqueur fixé par la cellule. Les données lumineuses collectées et filtrées sont converties en données numériques et analysées par ordinateur. L'automatisation de ces procédures permet d'obtenir des résultats en quelques minutes au lieu des 2 à 14 jours avec les cultures sur boîte de Pétri, et avec une sensibilité largement supérieure.

Cette méthode permet de rechercher, outre la flore totale d'un aliment, les bactéries Escherichia coli, Salmonella ou Listeria, avec possibilité d'intervenir aussi bien sur les matières premières que sur des produits finis ou en cours de fabrication. Elle vise à déterminer, à l'intar d'une microbiologie prédictive, quelle sera la qualité microbiologique d’un produit au moment de sa date limite de consommation, à partir des analyses effectuées juste après sa fabrication

MêTIS Biotechnologies, analyse "jusqu'à 30000 cellules par secondes et plus de 10 paramètres par cellule".

le 14 janvier 2009


Mentions légales

Recherche interne:


articles liés:

microbiologie prévisionnellepathogènes recherchésprincipaux pathogènesvaleur stérilisatrice, valeur pasteurisatrice

Dernier sujet
du forum

bonjour. Est-il possible de transformer une partie d'habitation en local de conserverie en respectant les normes en vigueur? Textes et réglementations tra...

local de transformation denrées animales et végétales en conserves
Dossiers:

Calcul des valeurs nutritionnelles Valeur stérilisatrice, valeur pasteurisatrice Réduire le sel Code emballeur, mode d'emploi Métrologie Additifs Allergènes Les mentions valorisantes La conservation des aliments L'étiquetage des denrées Dates limite Hygiène des produits Microbiologie de l'aliment Tendances de l'alimentation