Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 

Reportage:
Festival Français à Canton

Un fromage de l'île d'Aix à la conquête des meilleures tables chinoises

Festival Français à Canton

En bref:

Depuis Avril 1992,les entreprises qui mettent à la disposition des ménages des produits emballés doivent contribuer à la valorisation de leurs emballages. Eco-emballage est investie par l'état de la mission d'en organiser le tri, indispensable à leur valorisation, et perçoit de ces entreprises une contribution proportionnelle à la quantité d'emballages mis sur le marché, soit un peu plus de 0,11 centimes d'euro par emballage. L'apposition du logo atteste du paiement de cette contribution.
Eco-emballages

dossiers >> additifs >> aromes naturels

Les nouvelles régles d'étiquetage des arômes naturels:

On le sait, «  naturel » est un concept porteur: le nombre de références allégant « arômes naturels » progresse de quelque 10% par an depuis 2006. Or les conditions d'utilisation de cette allégation ont été modifiées par le réglement n° 1334/2008, dont la date d'application est fixée au 19 janvier 2011.L'article 26 de ce réglement prévoit qu'un arôme ne peut être qualifié de naturel, en référence à une source, que si au moins 95% (contre 90% jusque là) de la partie aromatisante est obtenu à partir du matériau de cette source.La partie restante ne peut être utilisée qu'à des fins de standardisation, pour assurer la permanence des caractéristiques de l'arôme, en accentuer telle ou telle note, mais en aucun cas le dominer (pour ne pas induire le consommateur en erreur). Ces nouvelles dispositions risquent d'impacter assez fortement le prix de revient de certaines préparations qui nécessiteront d'incorporer davantage d'arômes pour une même puissance de goût (cas des arômes dont la note principale était apportée par la partie minoritaire.)

Les nouvelles régles:

  • Si au moins 95% des arômes sont dérivés de X, l'arôme sera obligatoirement étiqueté « arôme naturel de X »
  • Si ces arômes sont présents à un taux moindre, mais reconnaissables dans le goût de l'aliment, l'étiquette devra mentionner: « arôme naturel de X avec autres arômes naturels ».
  • « arôme naturel » seul ne pourra être utlisé qu'en l'absence de relation claire entre l'arôme utilisé et le goût reconnu dans l'aliment final.

Etant donné le caractère subjectif de cette notion de goût, l'application de cette réglementation s'annonce complexe. Aussi l'ANIA (Association nationale des Industries Alimentaires) et le SNIAA (Syndicat National des Industries Aromatiques Alimentaires) préparent des lignes directrices pour faciliter l'interprétation et la mise en application de ce texte.

le 8 avril 2009


Mentions légales

Recherche interne:


article lié:

Arômes autorisés

Dernier sujet
du forum

bonjour. Est-il possible de transformer une partie d'habitation en local de conserverie en respectant les normes en vigueur? Textes et réglementations tra...

local de transformation denrées animales et végétales en conserves
Dossiers:

Calcul des valeurs nutritionnelles Valeur stérilisatrice, valeur pasteurisatrice Réduire le sel Code emballeur, mode d'emploi Métrologie Additifs Allergènes Les mentions valorisantes La conservation des aliments L'étiquetage des denrées Dates limite Hygiène des produits Microbiologie de l'aliment Tendances de l'alimentation