Alimentaire-pro

La boîte à outils des TPE et PME
  de la filière agroalimentaire
 

Sont considérées comme additifs alimentaires
"toutes substances habituellement non consommées comme aliment en soi, dont l'adjonction intentionnelle a pour effet qu'elles deviennent un composant des denrées alimentaires"
d'après la directive Européenne qui en réglemente l'usage.

Reportage:
les sauniers de l'île de Ré

A la coopérative des producteurs de sel, une bonne saison ne suffit à garantir un avenir serein

les sauniers de l'île de Ré

En bref:

Aux quatre caractères initiaux du code APE doit s'ajouter, dans le cadre d'une harmonisation avec la nomenclature Européenne, depuis le 1er janvier 2008, une lettre correspondant à chacun des pays de l'UE. Ce nouveau code, qui doit être mentionné sur les bulletins de salaire et les déclarations administratives dès 2008, doit être adressé automatiquement aux entreprises par l'INSEE. En attendant, il peut en être pris connaissance aux adresses:
www.infogreffe.fr
et www.sirene.fr

dossiers >> additifs

Les additifs alimentaires :

Ils peuvent être d'origine minérale (nitrates, nitrites…), végétale (agar-agar, pectine…) ou animale (le rouge de cochenille), ou encore le produit d'une transformation de substances naturelles (p.e. certains agents de texture comme les amidons transformés), d'une synthèse (la tartrazine, l'érythrosine et l'indigotine) ou d'une fermentation (la gomme xanthane).

Le rôle d'un additif alimentaire peut être :
- technologique, en facilitant des procédés de fabrication, (épaississants, gélifiants)
- hygiénique ou sanitaire, en assurer la conservation des produits ou en les préservant d'altérations comme le rancissement…(conservateurs et anti-oxydants)
- organoleptique, en maintenant ou améliorant les qualités sensorielles d'un produit (consistance, texture, couleur ou goût), rôle (exhausteurs de goûts)

Du sel marin pour conserver la viande et le poisson dès la plus Haute Antiquité, à la fécule de pomme de terre de la ménagère d'aujourd'hui, en passant par les épices et les herbes du Moyen-Age, les additifs ont été de tout temps employés. Depuis un peu plus d'un siècle, cet emploi est réglementé.
La loi du 1er août 1905 sur les fraudes et falsifications en matière de produits ou de services, le décret d'application du 15 avril 1912 en ce qui concerne l'emploi de substances chimiques dans les aliments et le décret du 7 décembre 1984 pour l'étiquetage et la présentation des denrées alimentaires fixent un cadre réglementaire à cet emploi. La réglementation en vigueur aujourd'hui, dans toute l'Europe, est fixée par la directive CEE89107 du 21 Décembre 1998[pdf-38ko] Elle instaure le principe des listes positives (ce qui n'est pas expressément autorisé est interdit), et spécifie les conditions dans lesquels les additifs peuvent être utilisés (ex : agents conservateurs, émulsifiants, édulcorants, poudres à lever... )
Et sont expressément autorisés quelques 350 additifs, répertoriés en 24 catégories correspondant aux différentes fonctions techniques exercées. L'encyclopédie en ligne Wikipédia en fournit, à cette page, la liste complète pour chaque catégorie, avec, de E100 à E1520, l'identifiant correspondant.

Des textes complémentaires, relatifs à l'usage des arômes de fumée, aux enzymes, aux vitamines, peuvent être consultés à la page "additifs" de notre rubrique réglementations.

Dernière mise à jour:
Le 26 Novembre 2007


Mentions légales

Recherche interne:


articles liés:

Arômes autorisésArômes naturels

Dernier sujet
du forum

TPE Languedoc créée récemment, fabrication et vente de production agro-alimentaire VEGAN. Petite clientèle très fidélisée et capacité de développement important. Bons réf...

Recherche repreneur ou associé actif
Dossiers:

Calcul des valeurs nutritionnelles Valeur stérilisatrice, valeur pasteurisatrice Réduire le sel Code emballeur, mode d'emploi Métrologie Additifs Allergènes Les mentions valorisantes La conservation des aliments L'étiquetage des denrées Dates limite Hygiène des produits Microbiologie de l'aliment Tendances de l'alimentation